Pages

samedi 9 avril 2011

yadusoleil

Aller retour à Paris. Le deuxième de la semaine.
Sur la route nous avons croisé un couple qui marchait sur la bande d’arrêt d’urgence, chacun équipé d’un gilet jaune et chacun tenant en laisse un petit chien.
Exercice 1 :
Les maîtres marchaient d’une allure normale, côté route. Supposons qu’ils se déplaçaient à 3 km/h. Sachant que l’espérance de vie au bord d’une autoroute est de 3 min, quelle distance ont-ils parcourue avant d’être transformé en pâté pour chiens (pâté inutile car les chiens en font partie) ?*

J’ai récupéré mes 2 poussins (de plus en plus proches du coq et de la poule les petits). Je suis content de les avoir tous les deux. Ce sera notre configuration pour la semaine. Demain, courses, peinture, restaurant, film. Ce sera bien. Mais pour commencer, pas de réveil demain matin. Le bonheur ça peut être très simple.

En 2 semaines, j’aurai aperçu ma-dame 1 fois pendant 1 h. Même pas seuls. Une de ses filles est malade. Elle devait partir en voyage scolaire pour la semaine. Notre semaine de célibataires a été effacée par un complot de virus.
Nous ne nous verrons pas la semaine prochaine. C’est une semaine « parent ». Nous verrons nous le week-end suivant ? Pas le samedi soir en tout cas. Il y a un spectacle de ma jeune-ado.
Finirons-nous par ne plus nous voir ?

Les parisiennes sont belles. Elles devaient attendre le soleil. Il les rend ravissantes.

Bientôt les vacances scolaires. L’occasion d’aller chercher mon père. Et il faudra trouver un appartement ici.

Les aînées sont avec leur mère chez leurs grands parents, à 8h de route. Mon ex-beau-père n’est pas très en forme. Elles s’inquiètent et veulent le voir maintenant. Les personnes âgées ont ce défaut de dépérir parfois très vite. Il ne faut pas attendre.

Je souhaite qu’il continue à faire beau…

*3000 m x 3 / 60 = 150 m. C’est court ! (comme les pates des chiens à l’origine).

mardi 5 avril 2011

Yesterday

And now on...

facebook!
"LePere QuiRecompose"

Come on!

dimanche 3 avril 2011

Célibat, redécouverte

Mon week-end de « célibataire ». Apaisant. Et pourtant bien occupé. J’ai acheté de quoi repeindre et retapisser le couloir et la future chambre du fils. J’ai déménagé des kilos de livres, plâtré, poncé, peint, passer l’aspirateur, la serpillière, fait tourner des machines, repassé, fait des courses - légères car pour ma semaine – et je me suis coupé les cheveux. Même pas eu le temps d’aller nager ou faire de la moto, ce que je m’étais promis de faire. Mais vendredi soir, nous sommes allés au restaurant avec ma-dame. J’ai donc eu mon moment de détente.

En nettoyant la chambre de miss-ado, j’ai trouvé derrière un meuble un stock de vêtements sales. Chaussettes, T-shirts, pantalons, j’en passe et des meilleurs… la bonne surprise pour elle, sera que si j’ai bien tout déposé dans la corbeille à linges sales, rien ne sera lavé avant son retour. Pour la forme, par principe, elle apprendra.
Mon frigo est presque vide. Je vais reprendre mes habitudes de ne pratiquement rien acheter quand je suis seul.
J’ai fait une salade bizarre ce soir : mâche, salade vertes variée, oignon, fromage de chèvre, banane, pomme et chips. Avec vinaigrette et épices « spéciales » salade. Un peu salée mais pas mauvais. Un verre de Bordeaux par-dessus et je reste sur l’impression d’un bon week-end.

A oui. Ma moto est dans l’entrée maintenant.

Que c’est bon de vivre seul.